Expos

Çapeint : ça fore

Du 16 mars au 16 septembre

Cagnac-les-Mines
Musée-mine départemental

Gratuit !

Recommander
Partager

2018 est l’année européenne du Patrimoine culturel. Le Musée-mine départemental choisi de faire interagir son patrimoine et la peinture. Trois artistes peintres aux styles et orientations différentes, Henri Darasse, Alain Fabreal et Alain Garrigue, regroupés sous la dénomination « Çapeint », ont été sollicités pour réaliser l’exposition temporaire « Çapeint  : ça fore ». Ils proposent une relecture des collections et des lieux pour questionner la notion de patrimoine.

La rencontre des artistes avec le Musée-mine départemental a été déterminante dans leur travail. Ils ont chacun porté trois regards différents, suivant leur territoire pictural de prédilection. Henri Darasse utilise les objets comme support-empreinte ; Alain Fabreal joue avec les mythes et les références symboliques ; Alain Garrigue s’exprime à travers le mélange plastique des symboles.

Alain Garrigue voit dans le charbon le premier outil utilisé par les artistes du paléolithique dans les grottes pariétales et il retient ensuite du travail des mineurs de fond ce même rapport d’un corps luttant contre la paroi. C’est pourquoi il instaure tout naturellement ce travail avec le corps dans ses toiles autour de la mine  : mains enduites de peinture venant ainsi recouvrir la surface de signes, de griffures, de hiéroglyphes divers, de rébus sans sens ou de mots abandonnés. Tentant dans un dernier effort de «  pousser le mur  » et d’y inscrire tout à la fois les traces de labeur, d’exaltation, d’amour ou de peine.

Henri Darasse retient également le charbon comme ressource picturale. Pour lui, ce matériau se présente sous la forme de boulets de charbon qu’il va placer sous la toile pour en relever l’empreinte au rouleau et organiser la surface selon la densité des points ainsi obtenus, dans une évocation qui oscille entre le tas de charbon et un pointillisme à la Seurat.

Alain Fabreal dirige son regard vers les montagnes. Il scrute au loin l’espace lumineux qui éclaire l’horizon. Il compose des images avec des ruines venues du fond de la terre. Matière noire qu’il a fallu extraire et dont l’ablation constitue les boyaux vides d’un corps souterrain.

>VERNISSAGE de l’exposition vendredi 6 avril à 18h en présence des artistes. Ouvert à tous.
Le vernissage sera suivi d’un spectacle de théâtre, «  Sur le carreau  », par la Cie La Ligne.
Tendre et grave à la fois, ce spectacle nous plonge dans l’histoire des mineurs de Largentière et nous livre des récits de vies marquées par le travail. Des personnages apparaissent comme autant de souvenirs surgis d’une mémoire collective, portés avec énergie par un comédien sensible, drôle et touchant. En plongeant dans des histoires particulières, nous entendons l’écho de l’Histoire avec un grand H  ; une réalité aux multiples facettes, aux multiples visages. Exploitation du sol, travail des hommes, richesse d’un territoire. Et vice-versa ?
Texte Sebastien Joanniez, mise en scène Maia Jarville, avec Louka Petit-Taborelli. Tout public à partir de 10 ans. Durée  : 55 minutes. Spectacle gratuit.

Site web : http://musee-mine.tarn.fr

Publié par Département du Tarn - Conservation des musées


Musée-mine départemental, Cagnac-les-Mines

Avenue Saint Sernin
81130 Cagnac-les-Mines

Tél : 05.63.53.91.70