Théâtre

Les Rustres

Jeudi 27 octobre

Recommander
Partager

C’est la crise à Venise, le marché marque le pas, les affaires sont mauvaises. Dans la tourmente économique, les marchands de Venise se révèlent « cons comme des gondoles à quai », mesquins, petits et bien sûr misogynes. Quant à taper, tapons sur plus faible que soi. « A la maison ! C’est moi qui commande. » Ainsi vont Les Rustres, formidable pièce de Carlo Goldoni, étude de mœurs particulièrement fines écrite aux alentours de 1760. Le sens de l’observation du maître vénitien fait merveille dans cette satire de la bourgeoisie commerçante incarnée par des hommes bornés, râleurs, intolérants et dont la méfiance à l’égard des femmes confine à l’absurde. Jean-Louis Benoit met en scène avec intelligence et élégance cette classe sociale en perdition qui va voir triompher la victoire des femmes et de la liberté dans une insolence, un naturel, une vérité tout à fait réjouissant. Dire bien sûr la qualité de la troupe de la Comédie Française, avec un Christian Hecq irrésistible en figure de proue. AL

27 octobre, Scène Nationale, Albi.
Du 18 au 20 novembre, Odyssud, Blagnac.

Photo : Christophe Raynaud de Lage.

Publié par Rédaction de Ramdam


Scène Nationale d'Albi,