Expos

Les chemins du Sud, une théorie du mineur

Du 23 juin au 3 novembre

Sérignan
MRAC

Recommander
Partager

Emmanuelle Luciani et Charlotte Cosson formulent l’hypothèse qu’une autre histoire de l’art de la modernité peut être écrite, en marge des avant-gardes artistiques en même temps que de l’industrialisation et du progrès. Elles rassemblent les œuvres de plus de trente artistes qui ont en commun de s’inscrire dans un héritage artistique et technique, refusant la distinction entre arts mineurs et arts majeurs, artistes et artisans. L’exposition repose sur 4 moments de cette traversée de l’Histoire de l’art : le XIXe siècle avec l’école de Marseille (Théodore Jourdan, Adolphe Monticelli), le tournant du XXe siècle (William Morris, Odilon Redon, Gustave Fayet, Raoul Dufy), les années 70 avec le mouvement Pattern & Decoration (Betty Woodman, Robert Kushner, Joyce Kozloff) et la période contemporaine. Ces artistes puisent leur inspiration dans l’archéologie, l’Antiquité, la peinture des Primitifs italiens, l’art moderne. Ils dessinent à travers leurs œuvres - peintures, céramiques, tapisseries, vitraux, statuaire… - un « sud » métaphorique qui affirme son goût pour l’ornemental dans sa dimension la plus artisanale et la plus poétique. Maëva Robert

Photo : James Ruffato

Site web : http://mrac.laregion.fr/

Publié par Rédaction de Ramdam


MRAC, Sérignan

Musée

146 avenue de la plage
34410 Sérignan

http://mrac.languedocroussillon.fr