Théâtre

Retour à Reims

Du 21 au 22 février

Recommander
Partager

À sa sortie, il y a dix ans, cet essai autobiographique, véritable "retour sur soi et les siens", fait grand bruit : à la mort de son père, le sociologue Didier Éribon revient à Reims, sa ville natale, et renoue avec un milieu très modeste dont il a eu longtemps honte. "Miraculé scolaire", selon l’expression d’Annie Ernaux, Didier Éribon part vite à Paris poursuivre ses études et enfouit ses origines dans un brouillard proche du déni : plus facile finalement de se déclarer gay – et de le revendiquer – que d’assumer ses origines sociales.
Après une création à la Schaubühne de Berlin en 2017, Thomas Ostermeier reprend Retour à Reims, en français cette fois, en maintenant le même dispositif. On assiste ainsi au doublage d’un documentaire : sur scène, une actrice (Irène Jacob) enregistre le commentaire d’un film qui met en scène Didier Éribon, de retour à Reims donc, et évoquant son enfance par un jeu d’archives. L’histoire du livre dans un film montré sur scène en quelque sorte… Mais entre confessions et analyses sociologiques, grâce au miroir subtil de cette mise en scène, se profilent plus largement la situation sociale en Europe, la montée des populismes et la disparition des "réponses de gauche". PL

Photo : Richard Schroeder

Publié par Rédaction de Ramdam


Scène Nationale d'Albi,