Musique

MOHICAN + LA PIETÀ

Vendredi 25 novembre
20h30 : ouverture des portes - 21h : début du concert

Rodez
Le Club Rodez

Lycéen·nes/Etudiant·es : 5 €
Réduit : 8 €
Prévente : 10 €
Sur place : 12 €

Recommander
Partager

Chanson hip-hop, musiques électroniques, chansigne

Mohican porte une attention minutieuse aux mots, engagés, vifs, tranchants. Si Lucas Elziere chante le monde qui l’entoure sans ménagement, c’est souvent dans l’introspection. En puisant dans cette rage, parfois candide, mais encore brûlante.

Au premier abord, Mohican est une rencontre entre la chanson et la musique électronique. Mais pour raconter autant d’histoires, le débit du rap sert la densité des textes. Derrière la voix, les mélodies accrochent, les beats bousculent, les chorus soulèvent. L’écoute de Mohican nous rappelle vite que l’auteur, compositeur et interprète, est avant tout musicien. De ceux qui grandissent dans une famille où on joue tous les jours. De ceux qui subliment cet héritage par le travail.

Il fallait des musiciens de la même trempe pour l’accompagner. La basse de Stéphane Rama était des premiers concerts, vite ralliée par les percussions de Ronan Despres. Le talent du claviériste Loïc Loew vient enfin appuyer la dimension mélodique du groupe. Car si Mohican émerge d’un univers personnel, il est défendu par un groupe, avant tout.

Un groupe qui, depuis sa création en 2017, gravit les échelons sûrement. En 2018, le premier EP sort et fait office de promesse pour 2019. Elle est tenue avec une sélection aux Inouïs du printemps de bourges, avant de séduire Jean-louis Brossard, co-fondateur et co-directeur des Trans Musicales. Le festival prend alors Mohican sous son aile et lui offre un accompagnement dans le temps.

LA PIETÀ : 1ère partie
Chanson électrique, chansigne

La Pietà revient et tombe définitivement le masque, dans tous les sens du terme.
Derrière ce patronyme mystérieux se révèle une bonne fois pour toute Virginie, l’Innamorata.
Amoureuse, elle l’est. Pas seulement d’un homme ou des hommes, non, La Pietà est amoureuse des émotions contraires, des intempéries du cœur, des aléas de l’humeur, de la fougue, de la passion.

Avec ce nouvel album, elle plante le décor : avoir 40 ans, ne plus se soucier de savoir s’il faut se maquiller les fesses ou mettre un string sur la tête pour plaire aux gens, et pourtant se jouer de soi-même, de sa propre indécision. Choisir, c’est renoncer, et La Pietà n’est pas du genre à renoncer. Si le titre qui ouvre l’album est estampillé slam « Indécise », la teneur globale de ce nouvel album tient plus d’une chanson française qui aurait rencontré un punk dans une soirée étrange, en compagnie d’un Ben Mazué en plus rock, d’un Gaël Faye débraillé, d’un Cabadzi relooké, soirée durant laquelle les corps et les âmes s’entremêlent dans une orgie mélodique à cœur battant, à corps ouvert.

Site web : https://leclubrodez.com/mohican-la-pieta/

Publié par Le Club Rodez


Le Club Rodez, Rodez

37 Avenue Tarayre
12000 Rodez

Tél : 05 65 42 88 68