Danse

SOMNOLE

Du 25 au 27 février

Montpellier
Opéra Berlioz / Le Corum

Recommander
Partager

Après avoir beaucoup pratiqué le registre des pièces de groupe ces dernières années, Boris Charmatz a choisi la forme du solo pour SOMNOLE, dont il est à la fois le concepteur et l’interprète.

Comme son titre le suggère, cette nouvelle création joue en particulier avec l’idée – et l’état – de somnolence. « En somnolant, on peut rêver à 10000 gestes. Le repos, le demi-sommeil m’intéressent parce qu’ils indiquent un point intermédiaire entre le fait de ne pas bouger et le fait de bouger énormément ».

Seulement vêtu d’une sorte de pagne, il explore – sur un plateau, lui, entièrement nu – un espace intermédiaire entre sommeil et éveil, nuit et jour, action et inertie. Sortant peu à peu de l’obscurité et de la léthargie, il s’étire, s’anime, se déploie, s’exalte, se détend, se replie et accompagne tout du long ses mouvements de sifflements, plus ou moins affirmés, qui traversent un large spectre sonore – de la musique classique à des chants d’oiseaux en passant par des musiques de films ou de la variété française.

Il incarne ainsi une partition à la fois chorégraphique et musicale avec une suggestivité remarquable, tel un rêveur dansant ou un danseur rêvant.

Jérôme Provençal

Photo : Marc Dommage

Publié par Rédaction de Ramdam


Opéra Berlioz / Le Corum, Montpellier

Salle spectacle

esplanade Charles de Gaulle
34000 Montpellier