Expos

Dropping words - Rieko Koga

Du 28 juin au 7 septembre
mardi au samedi 11h-19h30 & premier dim. du mois 15h-19h30

Toulouse
Fondation espace écureuil

Gratuit !

Recommander
Partager

Le corps replié sur lui-même dans son minuscule atelier, Rieko Koga brode patiemment, sur des kilomètres de tissu, ses pensées les plus profondes et les prières qu’elle adresse au monde et aux êtres chers.
Héritière de l’art du Sashiko, broderie traditionnelle enseignée par sa mère, l’artiste japonaise pratique un don de soi spirituel et poétique, qu’elle projette tout l’été dans l’espace de la Fondation.

Rieko Koga brode ses pensées à l’infini, dans le silence, presque en son for intérieur.
Sa pratique, méditative, s’exprime avec une aiguille et du fil noir qui recouvre du tissu blanc.
Les petits points en ligne forment des signes, des textes et des images.
Une fois achevée, son oeuvre se déploie amplement, devient bavarde et engageante.
Des questions sont posées, des voeux formulés et le visiteur en ressort réconforté.

« Une coutume veut, au Japon, que l’on écrive les voeux parce que c’est important de les visualiser. Nous pensons que les mots dans l’écriture sont une force de volonté. En brodant mes voeux, je les écris, je les grave, je les imprime de toutes mes énergies pour donner aux gens du bonheur par mes oeuvres. C’est pour ça que je suis née. Vis en ce monde ».

Dans les pas de Rieko Koga, le visiteur découvre d’abord son atelier, recréé pour l’occasion, où bobines de fil et petites compositions préfigurent une oeuvre qui se déroule, spacieuse, dans les salles de la Fondation.
Il faut se frayer un chemin à travers le textile, d’amples voiles et de petites pièces, jusqu’à l’installation « Un voeu pour l’éternité ». Sur cette oeuvre participative, imaginée l’année dernière pour les Archives Nationales, Rieko Koga a brodé les espoirs de centaines d’anonymes.
A la cave, un rouleau de tissu géant demande à être déroulé. Dans ce journal intime et universel, parchemin de 15 mètres de long réalisé à la main en un mois et demi, le spectateur est invité à répondre à 39 questions simples, sur son futur proche ou lointain.
Rieko Koga vit et travaille à Paris depuis 2004

riekokoga.fr

Vidéo : https://www.facebook.com/Rieko-KOGA-438812789509271/

Site web : http://www.caisseepargne-art-contemporain.fr/rieko-koga_1026.php

Publié par RPClara


Fondation espace écureuil, Toulouse

Musée

Place du Capitole
31 000 Toulouse

Tél : 05 62 30 23 30