Festival

Chants d'hiver et de femmes en 3 mots

Du 26 au 28 janvier

Sérignan
La Cigalière

Recommander
Partager

Hiver
La Cigalière ne chante pas tout l’été. Elle préfère le cœur de la morte saison. La salle phare de Sérignan ouvre trois jours durant, fin janvier, une parenthèse musicale féminine. Entre sonorité et sororité il n’y a finalement qu’une lettre et qu’un pas.

Chant
Quatre artistes aux voix typées se succèdent en trois jours sur scène. Laura Cahen et ses manières de Barbara ébouriffée, la Toulousaine Marie Sigal qui accompagne sa poésie sans filtre au piano, la Franco-Canadienne Mélissa Laveaux dont le titre Baleine est une référence à la poétesse féministe queer Alexis Pauline Gumbs, et la reine argentine de la cumbia, La Yegros, qui revendique des influences artistiques féminines et féministes formées par la trinité Turner-Madonna-Björk.

Femmes
Un volet de médiation auprès des publics, notamment scolaires, enfonce le clou de ces trois jours consacrés au chant des femmes et aux idées qu’ils charrient. Le point d’orgue de la saison de la Cigalière, dont le projet culturel intègre des actions en faveur de l’égalité femme-homme et de l’inclusion. Sébastien Vaissière

Photo : Ruben Grande

Site web : http://www.lacigaliere.fr

Publié par Rédaction de Ramdam


La Cigalière, Sérignan

Théâtre

1 av de Béziers
34410 Sérignan