Festival

Festival de Toulouse-Concerts sous les étoiles : le nouveau rendez-vous musical de l’été 2022

Du 8 au 24 juillet

Recommander
Partager

C’est officiel. Toulouse accueillera cet été un nouveau festival : le Festival de Toulouse-Concerts sous les étoiles se déroulera du 08 au 24 juillet. Présenté mardi 10 mai lors d’une conférence de presse au Capitole en présence, notamment, du directeur artistique du festival et mandoliniste Julien Martineau et du célèbre pianiste Yvan Cassar, cet événement exceptionnel réunira des artistes de renom dans plusieurs lieux emblématiques de la ville tels que la Prairie des Filtres ou le Jardin Raymond VI. La visée de ce festival est simple : « Se retrouver entre amis ou en famille les soirs d’été pour (re)découvir de grands artistes dans la verdure et sous les étoiles. »

Un voyage à travers les genres musicaux et pour tous les publics

Cette manifestation a une ambition nationale et internationale. Si elle vise avant tout à satisfaire les Toulousains et les habitants de la région elle a aussi pour objectif d’attirer les touristes notamment espagnols, principaux visiteurs de Toulouse cette année, et de redonner une certaine attractivité à la ville dans une période estivale généralement assez pauvre en matière d’offre culturelle. L’autre volonté de cet événement est de proposer à un large public un voyage au cœur des genres musicaux, “la rencontre des musiques, la magie des concerts sous les étoiles”. En effet, le renouvellement des publics est l’une des principales préoccupations pour les organisateurs. « Le départ de tout festival, c’est le public. Avec le festival de Toulouse, nous cherchons à développer les sorties amicales, mais aussi familiales, à attirer un public intergénérationnel avec des personnes qui n’ont pas forcément l’habitude de fréquenter ce genre d’événement, ces lieux de la ville ou qui ne s’intéressent pas naturellement à la musique » affirme Nicole Yardéni, adjointe au maire en charge de la musique. Le festival embrasse plusieurs domaines de la musique et nous promet une variété extraordinaire, un grand éclectisme avec des mariages musicaux surprenants, des rencontres entre des artistes d’horizons différents un peu à la manière « d’un grand échiquier ». D’après le directeur du festival, Julien Martineau, "ce festival ne se limite pas à une esthétique ou à un courant donné, c’est une ligne sans frontière. Le but c’est de proposer un voyage aux gens, du plaisir et de l’émerveillement, de les tenir en éveil dans des lieux exceptionnels, de mélanger les musiques et les générations. C’est avant tout du rêve, de l’imagination un mélange de styles. C’est un festival avec différents horizons musicaux, il y en aura pour tous les goûts. ». Au programme en journée ou en soirée, de L’Italie en passant par l’Espagne beaucoup de musique : jazz, électro, flamenco, tango, saoul, classique, pop, des solistes guitaristes ou pianistes, des groupes, mais aussi des contes, de la danse et du cinéma pour s’adapter à ce large public.

Une soirée exceptionnelle le Samedi 16 juillet et une programmation variée

La soirée phare du festival à ne pas manquer sera le samedi 16 juillet à partir de 20H. Elle réunira à la Prairie des filtres Julien Clerc, Yvan Cassar et l’Orchestre National du Capitole qui partageront la scène avec des solistes classiques et le surdoué de la musique électronique, Kavinsky ! Une soirée exceptionnelle qui réunira donc variété française et musique classique pour prolonger ce voyage sans frontière artistique. Durant le festival, on pourra également retrouver au Jardin Raymond VI la danseuse étoile de l’Opéra de Paris Dorothée Gilbert aux côtés du pianiste Simon Ghraivhy, un récital avec Julie Depardieu, Thibault de Montalembert, Jean-François Zyegel, Alex Vizoreck , André Manoukian et de nombreux autres artistes toulousains. Lambert Wilson sera aussi présent non pas en tant qu’acteur mais avec cette fois-ci la casquette de chanteur. Si la programmation est essentiellement axée autour de concerts le soir "sous les étoiles", elle a aussi intégré des évènements dans la journée pour les petits et les grands. Les familles pourront ainsi profiter de différents moments-plaisirs. Des contes musicaux essentiellement pour le enfants comme "le roi qui n’aimait pas la musique" narrés par Thibault de Montalembert, Julie Depardieu et l’humoriste Alex Vikzoreck, ou des ciné-concerts pour les parents à l’image de "L’Aurore" en collaboration avec la Cinémathèque. Enfin, qui dit Ville rose dit forcément Claude Nougaro. Dimanche 17 juillet, Yvan Cassar au piano accompagné par les voix de Neima Naouri et Natalie Dessay rendra à travers la reprises de musicals américains, un hommage incontournable à Claude Nougaro, un artiste qui a profondément marqué sa carrière musicale et sa vie.

Un défi technique et économique...

La première édition de ce festival organisé sur une période assez courte s’est révélé être un défi logistique et technique important, en particulier après la crise du covid. L’événement qui a essayé autant que possible de mutualiser certains coûts avec le Festival Rio Loco est également un défi financier. Le budget du festival s’élève à environ un million d’euros et devra attirer de nombreux spectateurs pour rentabiliser ce chiffre. Il pourra accueillir à la Prairie des filtres jusqu’à 18000 personnes qui pourront profiter de différents food trucks présents sur place. Les prix des billets oscillent entre 18 et 39 euros en plein tarif. Un prix qui peut paraître élevé mais qui se justifie selon les organisateurs par la hausse importante des prix techniques post-covid et surtout par la qualité des intervenants. Le directeur du festival nous l’assure, " il reste tout de même environ 30% moins cher en comparaison avec d’autres festivals d’une ampleur équivalente".

Infos-pratiques :

Festival Toulouse-Concert sous les étoiles du 08 au 24 juillet 2022 ,

Au jardin Raymond VI, à la Pririe des Filtres de Toulouse et à la Cinémathèque,

Programmation complète à retrouver sur le site festival.toulouse.fr.

Tarifs : de 10 à 39 euros selon les lieux et les spectacles, réservation en ligne ou à l’office de

tourisme.

Publié par Rédaction de Ramdam


Prairie des Filtres,