Expos

Jacques Tison

Du 14 janvier au 26 mars

Toulouse
Fondation espace écureuil

Recommander
Partager

Jacques Tison en 3 mots

Vide
Jacques Tison est un homme qui n’a pas peur du vide. Le vide serait même l’un des éléments structurants de sa peinture. Vide de présence humaine, sa peinture représente des architectures et des paysages, où l’homme apparaît en creux à travers les décors qu’il a façonnés. Vide aussi parfois de pigments, elle laisse apparaitre par endroit la toile blanche, qui devient un composant central de ses tableaux.

Blanc
L’usage du blanc est donc au centre des compositions de Jacques Tison, par ailleurs très colorées. Le peintre joue avec les pleins et les vides, le peint et le non peint, et fait un usage du blanc dynamique, qui structure le motif et guide le regard. Le blanc sur lequel le regard passe par réflexe en accéléré, le blanc que l’on croit être un nuage mais qui n’est qu’une portion de toile apparente, le blanc de la neige qui neutralise les choses et fait le lien entre figuration et abstraction.

Abstraction
Ou quête d’abstraction devrait-on dire, car la peinture de Jacques Tison est bel et bien figurative. Mais derrière les lignes de fuite des architectures et les lignes d’horizon, les aplats de couleurs franches et les grandes plages de blancs, le peintre propose une expérience de l’espace qui déborde la toile et auquel participe aussi l’espace d’exposition.

Site web : https://caisseepargne-art-contemporain.fr/

Publié par Rédaction de Ramdam


Fondation espace écureuil, Toulouse

Musée

Place du Capitole
31 000 Toulouse

Tél : 05 62 30 23 30