Festival

Piano Jacobins

Du 9 au 30 septembre

Toulouse
Toulouse

Recommander
Partager

C’est un festival historique (43e édition) qui affiche de nouveau une santé insolente après les deux dernières années délicates que l’on sait.

Patrimonial, prestigieux, pointu et populaire, un putain de festival (pour rester dans les p) qui s’identifie en tripode ou en trinité, revendiquant la confrontation de trois idées du piano : les générations, les écoles et les tempéraments. Cette année encore la programmation approfondit une intense curiosité envers les jeunes interprètes, pour preuve le concert d’ouverture confié à Yumeka Nakagawa (Schubert, Berg, Liszt) qui ouvre la voie à Salome Jordania (Rameau, Beethoven, Brahms), Nathalia Milstein (Debussy, Tchaikovsky, Schubert), Aline Piboule (Ravel, Scott, Aubert) ou Marie Vermeulin (Morel, Sohy, Bonis).

Une bande de jeunes à elles toutes seules. Les aînés de l’édition, forcément prestigieux, sont Joaquin Achucarro (Mozart, Chopin, Rachmaninov) et Christian Zacharias (Schubert, Tchaikovsky), et, bien sûr, on veut les voir. Pour les tempéraments et un peu de feu dans les nuits de septembre, vous pouvez compter sur Finghin Collins (Haydn, Bartok, Schumann), Josu de Solaun (Brahms), Marc-André Hamelin (Bach, Beethoven), Stephen Hough (Chopin, Debussy), Nelson Goerner (Chopin, Albeniz) et Bertrand Chamayou (Wagner, Liszt, Messiaen).

Enfin le jazz sera représenté par deux artistes accueillis par le festival à leurs débuts, Baptiste Trotignon et Paul Lay dans deux cartes blanches. Un festival 2022 bien troussé.

André Lacambra
Cloître des Jacobins (Place des Jacobins, 31000 Toulouse) et Halle aux Grains (1, Place Dupuy 31000 Toulouse).

Publié par Rédaction de Ramdam


Toulouse, Toulouse

Autre


31000 Toulouse