Expos

Résidence de standing

Du 15 octobre au 27 novembre

Toulouse
La Chapelle des Cordeliers

Recommander
Partager

Fraîchement intégrée au réseau national Arts en Résidence soutenu par le ministère de La Culture, la résidence 1+2 associe depuis 7 ans artistes et scientifiques autour de projets hybrides en Occitanie. Son directeur artistique Philippe Guionie promet une cuvée 2022 exceptionnelle, consacrée aux questions environnementales et auréolée de la présence de Guillaume Herbaut.

1+2 a l’âge de raison. Qu’avez-vous appris en 7 ans ?
Que tout est possible pour peu qu’on s’écoute les uns les autres. Les résidences les plus fertiles ont souvent commencé par un quiproquo et débouché sur un consensus. Elles ont marché parce que chacun a accepté de se mettre à nu et d’abandonner ses certitudes pour construire en commun. Je vois désormais 1+2 comme une île, un lieu à part où personne ne se juge et où tout est possible.

Que réserve cette nouvelle édition ?
Trois résidences. Trois photographes d’origines, d’âge et de propos différents, qui se penchent sur la question de l’eau en Occitanie. D’abord Jean Larive, associé à Anaïs Marshall de l’Université Jean-Jaurès. Il interroge la mutation du paysage après la crue, et a mené une émouvante collecte d’images familiales souillées par les inondations. Ensuite Alice Pallot et sa lecture esthétique d’algues toxiques récoltées en Bretagne et analysées par des chercheurs de l’Université Paul-Sabatier. Enfin Adrien Bass-Cathalinat avec un corpus réalisé il y a deux ans à la confluence de la Garonne et de l’Ariège, dans lequel il superpose histogrammes scientifiques en couleurs et photo noir et blanc.

Quid de Guillaume Herbaut ?
Il sera des nôtres pour une table ronde au tout début de sa propre résidence : trois semaines dans le Luchonnais sur les traces d’Eugène Trutat dont il a longuement consulté le fonds au Muséum de Toulouse. On n’attend pas ce grand photographe de guerre, spécialiste de l’Ukraine, sur ce terrain-là. C’est tout l’intérêt de la résidence.

Où verra-t-on sa restitution ?
Elle aura lieu au printemps 2023 à la Galerie du Château d’Eau. Une première pour Guillaume Herbaut, et une première pour 1+2.

- Exposition de restitution à la chapelle des Cordeliers du 15 octobre au 28 novembre

Publié par Rédaction de Ramdam


La Chapelle des Cordeliers , Toulouse

13 rue des lois
31000 Toulouse

Tél : 0562276162