Festival

Supernova

Du 15 au 26 novembre

Recommander
Partager

À l’initiative du Sorano, le festival de la jeune création se déploie désormais dans toute la ville et montre une fois de plus les préoccupations de la génération montante : entre nostalgie d’un temps passé et accélération du monde moderne, c’est la quête d’identité qui se dessine dans les projets présentés dans cette septième édition de Supernova. Ainsi le « monologue militant » de la comédienne Laurène Marx présente le récit d’une femme trans (Pour un temps sois peu), quand Nicolas Petisoff raconte sa vie bouleversée par la découverte de l’histoire de sa mère biologique (Parpaing). Les jeunes artistes puisent aussi leur matière dans les récits et traditions anciennes, qu’elles soient chrétiennes – en réinterprétant le mythe du sacrifice d’Isaac en théâtre burlesque et tragique (Pater) – ou païennes – les fêtes de l’Ours du Haut-Vallespir (Le Jour de l’ours). Et quand ces deux inspirations se rencontrent, ça donne Relaps(e), un regard queer sur l’héritage de Marguerite Porete, mystique condamnée au bûcher en 1310.

Sarah Jourdren

Du 15 au 26 novembre, théâtre Sorano (en partenariat avec le Théâtre Jules Julien, le centre culturel-théâtre des Mazades, le théâtre Garonne, le Ring-Scène périphérique, l’espace Roguet, le théâtre du Pont Neuf, le Vent des Signes et le Centre Culturel Bonnefoy), Toulouse.

Photo : DominiqueHoucmant-Goldo

Site web : https://www.theatre-sorano.fr

Publié par Rédaction de Ramdam


Théâtre Sorano,